Le monde de la serrurerie, au fil des années, a connu une grande révolution. Les travaux de serrurerie se sont beaucoup diversifiés. En conséquence, le nombre de serruriers a connu une nette augmentation. Paradoxalement il se fait que bon nombre d’entre eux n’ont ni les exigences, ni les aptitudes professionnelles nécessaires pour l’emploi. Découvrez à ce propos comment devenir serrurier. Point de doute, les arnaques en serrurerie sont de plus en plus nombreuses. Pourtant, le métier de serrurier est réglementé. Installation de porte blindée, dépannage de serrure, portes claquées ou changement de cylindre, comment y voir clair et faire son choix ?

Serrurier : un métier pourtant réglementé

Quand vous faites appel à un serrurier pour réparer la serrure de votre porte d’entrée ou pour ouvrir votre porte claquée, vous devez savoir qu’il y a bien une procédure précise suivant laquelle il doit agir. En premier, après le diagnostic réalisé soigneusement, il doit vous proposer un devis avant de réaliser vos travaux de serrurerie. Certaines informations doivent y figurer : le taux horaire de la main d’œuvre, le prix de la prestation forfaitaire, et le coût d’établissement du devis si ce dernier est payant.

Si le coût de la facture dépasse les 150 euros, ou si vous en faites la demande, le serrurier doit vous dresser un devis détaillé incluant le prix des pièces à changer pour les réparations. La seule exception à cette règle concerne les situations d’urgences (danger lié à l’intégrité de la maison pour fait de cambriolage par exemple ou lié à la sécurité des personnes). Mais même dans une situation d’urgence, le serrurier devra vous donner un ordre de réparation précisant l’état des lieux avant de commencer son intervention.

Le serrurier, une fois les travaux terminés, doit vous adresser une facture, si le coût de la prestation est supérieur à 15,20 euros. De plus, l’ensemble des matériaux utilisés en remplacement de ceux défectueux doit être certifiés NF. Si ce n’est pas le cas, vous avez la pleine possibilité de refuser le règlement de la prestation.

Il est important également de savoir que les prix pratiqués sont libres. Attention donc aux serruriers peu scrupuleux qui gonfleraient votre devis ! Attention également à ceux qui vous pousseront à faire de fausses déclarations à l’assurance.

Comment procéder pour trouver un bon serrurier et pour se protéger des arnaques ?

Trouver un serrurier de confiance n’est pourtant pas trop compliqué. Il vous suffit d’être un peu méthodique et de poser les bonnes questions. Retrouvez ci-après la bonne méthode à suivre :

  • Se renseigner auprès de ses proches, de ses voisins et sur Internet reste la meilleure manière de trouver un bon serrurier. N’hésitez pas non plus à vous informer auprès des associations d’artisans de votre région.
  • Prenez le soin de demander le maximum d’informations au serrurier lorsque vous le recevez au téléphone. Il s’agit entre autres des informations relatives au taux horaire de son intervention et son prix forfaitaire pour régler votre problème (changement de serrure, blindage de porte…). Une fois qu’il arrive à votre domicile, n’hésitez pas à lui redemander ces informations pour plus de confiance.
  • Avant de signer un devis, prenez bien le temps de le lire et de le comprendre. Un devis n’implique pas seulement le serrurier, il vous lie également, donc faites attention.
  • Si les réparations nécessitent le changement d’une pièce, ne laissez pas le serrurier partir avec les pièces d’origines. Aussi, assurez-vous de garder un exemplaire du devis signé des 2 parties.
  • Demandez votre facture !
  • Un bon serrurier fera généralement partie d’un réseau agrée de fabricants de serrures.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *